Toujours aussi décidée à modifier mon quotidien afin de le rendre plus bio. Je vous fais un petit compte rendu de la ou j'en suis. 

Dans la salle de bain, j'ai continué à faire le tri dans mes produits. Je fini mon déo (bio) et je tente ensuite la pierre d'alun. Plus de maquillage pour le moment étant donné que je sors peu. Pour me nettoyer le visage, je remplace petit à petit le coton par des lingettes lavables. Ma routine lavage des cheveux a encore été modifiée. Mon shampooing bio commençait à me donner des pellicules et celui que j'ai acheté pour le remplacer me les alourdissait. Raisons donc pour passer au bicarbonate et vinaigre de cidre. Chose faite et mes cheveux en sont assez contents, si on fait l'impasse sur l'odeur les premières heures qui suivent le rinçage. Je continue à bien les brosser. J'ai pour cela deux style de brosse, une à poil de sanglier pour le soir qui permet de bien répartir le sébum et une avec picots (je l'avais déjà avant) que j'utilise le matin pour les coiffer. J'ai aussi  remarqué que je passais pas mal de temps sous la douche donc j'ai employé la méthode top chrono. Je passe une chanson de 3 minutes et des qu'elle se finie je dois être sortie de mon bac. Et ça marche. 

J'essaye d'enseigner ces nouvelles habitudes à mes filles. Fini le bain quotidien, on se douche en 3 minutes. Un shampooing par semaine pour elles aussi (je fini la bouteille de shampoo avant de les passer au bicar) 

Coté cuisine, pour ce qui est des emballages, ce n'est pas chose aisée de les réduire. J'ai cherché un magasin qui faisait du vrac et je n'ai trouvé que Naturéo pas trop loin de chez moi. J'en suis sortie mitigée car le choix du vrac est limité. C'est pas mal si on a besoin de petite quantité comme des amandes, des noix, pépites de chocolat pour la pâtisserie. Mais pas de farine en vrac, ni de produits laitiers style fromage blanc. Le reste est trop emballé à mon goût. Par exemple des briochettes dans des sachets individuels et puis dans un grand sachet. Bof bof. Et coté prix le bio de mon hyper u fait aussi bien. Je pense mettre à profit mon congé mater pour me lancer encore plus dans le fait maison. 

Et coté jardin, les filles ont fait des semis de tomates cerise, fraises et basilic. Nous avons hâte de voir si ça pousse.

Pas facile de vouloir bio, local et sans emballage!